E-zine de voyage : Pleins feux sur…
En savoir plus  

 

Banff en été: comment éviter les foulesAvril 2019

Avec un peu de planification, Banff a ce qu’il faut pour une expérience empreinte de sérénité.

Vu son emplacement dans les Rocheuses canadiennes, Banff figure sans surprise sur bien des listes de lieux à visiter dans une vie. Le seul fait de regarder des photos de l’endroit suffit à apaiser âme et esprit. Mais comme plusieurs voyageurs le découvrent, visiter Banff en vrai est une tout autre histoire.

Destination touristique d’envergure internationale, la ville est fréquentée par un flot de visiteurs chaque été. Devant les restaurants, les files ne cessent de s’allonger; dans les bars, les clients s’entassent. On peut à peine apercevoir le lac Louise derrière la cohue de touristes qui s’agite sur ses rives. Le stationnement du lac Moraine, lui, donne l’impression d’être toujours fermé en raison d’un trop fort achalandage.

Si vous avez planifié de voir uniquement les hauts lieux touristiques comme les lacs, le canyon de Johnston et le Mont-Tunnel, votre voyage d’une vie à Banff pourrait rapidement se transformer en une semaine de foules et d’attente plutôt qu’en expérience de ressourcement. Heureusement, un peu de planification vous aidera à éviter qu’il en soit ainsi.

Préparez-vous pour une aventure

Bon nombre de touristes internationaux visitent Banff uniquement pour ses grands points d’intérêts, et non pour toute son offre d’aventures pédestres, d’escalade et de canyonisme. Facile, donc, de se dérober à la foule en enfilant vos bottes de randonnée et en choisissant de ne pas simplement contempler les attraits touristiques.

Vous pouvez vous attendre à voir une horde de touristes au lac Louise, tout comme sur le sentier menant au salon de thé du lac Agnes. Mais ce que beaucoup d’entre eux ne savent pas, c’est qu’il y a un autre salon de thé à proximité, celui de la plaine des Six Glaciers. Sans être un secret, ce salon de thé est loin d’être aussi populaire que celui du lac Agnes et attire seulement une fraction de la foule, malgré qu’on puisse y prendre le thé sur une terrasse au cœur d’une forêt de pin s’ouvrant sur la vallée. Pour vous éloigner encore plus de l’afflux de gens, continuez votre randonnée passé le salon de thé jusqu’à la plaine des Six Glaciers pour admirer les vues sur les montagnes et, bien sûr, les glaciers.

Plutôt que de simplement marcher les quelques mètres qui séparent le stationnement du canyon Johnston, vous pouvez aller plus loin et emprunter le sentier jusqu’aux sources Ink Pots. Et si vous visitez Sunshine Meadows, pourquoi ne pas le faire en randonnée au lieu de vous contenter de prendre le télésiège jusqu’au sommet pour voir le panorama comme le font bien des visiteurs? Sis sur le plus haut sommet des Rocheuses, ce pré naturel d’un vert éclatant est parsemé d’une flore unique dans la région, bien différente de celle que vous verrez à plus basse altitude.

Voyagez en saison intermédiaire

Le meilleur moyen d’éviter les foules estivales de Banff est de ne pas y aller en haute saison. La ville est prise d’assaut par les touristes à la recherche de soleil en été et par les amateurs de neige en hiver, ce qui signifie qu’il reste deux saisons entières pendant lesquelles le tourisme est à la baisse. Les avalanches peuvent rendre les randonnées printanières et automnales un peu périlleuses, mais votre guide touristique ou le centre d’information de Banff sauront vous suggérer quels itinéraires emprunter si vous êtes d’attaque pour une aventure pédestre.

L’automne, généralement très court, laisse rapidement place à l’hiver à Banff. Toutefois, si vous voyagez au début ou à la mi-septembre, vous devriez éviter les précipitations abondantes. À cette période de l’année, les foules sont beaucoup moins présentes qu’en août, les lacs arborent encore leur teinte émeraude, et tout est plus tranquille puisqu’il y a deux fois moins de piétons que pendant la haute saison.

Certains sentiers de randonnée sont aussi beaucoup plus jolis à l’automne, comme ceux de la vallée Larch et du col Sentinel au lac Moraine. Ce n’est qu’à la fin août ou au début septembre qu’on peut voir cette vallée de mélèzes se teinter de nuances orangées et jaunes à mesure que les températures se refroidissent. De son côté, le mont Norquay offre une expérience dînatoire des plus paisibles, les longues files faisant enfin place à de sublimes vues sur les pics enneigés.

Bien que le printemps à Banff soit relativement froid, vous pouvez observer la lente fonte des glaces recouvrant les montagnes avoisinantes, dont les eaux alimentent la rivière Bow qui se gorge après toute une saison sous la glace. Les rues sont assez tranquilles pour que des bébés chevreuils et wapitis puissent s’y aventurer, parfois sous une légère couche de neige. C’est aussi la saison parfaite pour prendre le téléphérique de Banff et aller souper au Sky Bistro en vous émerveillant devant l’une des plus belles vues de la région. En été, il est quasi impossible d’avoir une réservation, donc prenez-vous à l’avance!

Visiter Banff sans prendre le téléphérique, voir le lac Louise, manger au mont Norquay ou conduire dans un corridor naturel, c’est un peu comme visiter Paris sans voir la tour Eiffel : ces expériences sont des incontournables, mais vous n’avez pas à les vivre dans la foule. Communiquez avec votre conseiller en voyages pour en savoir plus!

Par Charlotte Karp  |  Traduit par Isabelle Labrosse

Pleins feux sur…

Banff en été: comment éviter les foules
Avec un peu de planification, Banff a ce qu’il faut pour une expérience empreinte de sérénité.


En Savoir Plus

Conseils d’expert

Way to Go Tours présente: des destinations qui font du bien à l'âme
Alliez aventures et expériences révélatrices en Amérique latine.

En Savoir Plus

Nos tops 10

10 endroits où prendre des vacances ressourçantes en montagne
Des havres de paix montagnards auxquels vous n’avez sûrement jamais songé.

En Savoir Plus

Croisières

Croisières dans le sud des Caraïbes
Ports uniques et splendeur naturelle des tropiques!

En Savoir Plus